Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Cinéma

184359Film bouleversant, 120 battements par minute retrace l’histoire d’Act up au début des années 90 lorsque le Sida faisait des ravages. Ce troisième long métrage du réalisateur Robin Campillon est porté par une histoire forte et vraie et est interprété par de jeunes acteurs, tous brillament incarnés. Véritable révélation du film, Nahuel Pérez Biscayart (héros également en 2017 du dernier Dupontel, Au revoir là-haut) est accompagné d’Adèle Haenel et d’Arnaud Valois dans son combat militant contre les firmes pharmaceutiques. 120 battements par minute est un film utile, nécessaire afin de ne pas oublier cette période de l’Histoire ainsi que l’hécatombe et les combats qui l’ont traversée. Film d’amour et témoignage d’une époque, cette oeuvre est tragique, belle et déchirante.

422076Troisième long métrage du réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen, Que dios nos perdone est un thriller suivant la traque d’un tueur en série par deux policiers à Madrid.  Le duo de policiers formé par deux hommes très différents (l'un brutal et l'autre introverti) mène son enquête dans une capitale espagnole rongée par la crise économique où la jeunesse catholique cohabite avec le mouvement des indignés. Le réalisateur reprend les codes habituels des polars  pour les plonger dans un monde actuel où la corruption et l’inégalité sociale sont reines (à la différence des Seven et autre Silence des agneaux intemporels). Les héros sont sur une corde raide et semblent, à chaque minute, à deux doigts de basculer dans la folie tandis que l’antagoniste possède un visage d’ange et parvient à se maitriser. Amateurs de films noirs, n’hésitez pas à vous plonger dans l’univers torturé et haletant de Que Dios nos perdone !

427337Au volant de sa voiture, un homme se retrouve enseveli sous un tunnel. S’ensuit alors une titanesque opération de sauvetage dont vont très rapidement s’emparer les médias et politiques.

Kim Seong-hun, figure émergente du cinéma de genre sud-coréen, signe ici un film réussi et ambitieux qui réunit les mécanismes du drame, du thriller et du film catastrophe. Le suspense quant à la survie ou non du personnage principal dans ce tunnel effondré (claustrophobes s’abstenir !) ponctue également le film du début à la fin. Le choix de dresser un portrait peu reluisant de la société sud-coréenne met en avant les comportements absurdes des secouristes, médias et politiques.

En effet, « Tunnel », sous ses allures de divertissement, se montre assez critique et propose d’intéressantes pistes de réflexion.

A la fois émouvant, plein d’humour et intelligent, ce film est un véritable bijou atypique !

fils2« Les Fils de l’homme » d’Alfonso Cuarón (qui a notamment réalisé « Gravity ») voit le jour en 2006. L’intrigue se déroule en 2027 ; l’humanité est devenue infertile et vient de perdre son plus jeune membre. C’est dans un monde chaotique et une société en perdition que le personnage principal, incarné par Clive Owen, doit préserver un miracle : une jeune fille doit donner naissance à un enfant pour la première fois depuis de nombreuses années.

Inspiré du roman éponyme de P.D. James paru en 1992, ce film mélange subtilement la science-fiction, l’anticipation et le thriller. Le suspense haletant et la mise en scène impeccable n’altèrent en rien la profondeur du propos très actuel. Le spectateur est partagé, tout au long du film, entre espoir et pessimisme, divertissement et réflexion, science-fiction et réalisme.

01Véritable hommage ou héritier du premier « Alien », « Life : Origine inconnue » raconte la découverte par des membres de l’équipage de la Station Spatiale Internationale d’une vie extraterrestre sur la planète Mars. Ils décident de la ramener à bord de la station.

Huis-clos étouffant et horrifique reprenant la trame du film de Ridley Scott réalisé en 1979, "Life :  Origine inconnue" est porté par une mise en scène nerveuse et des comédiens chevronnés (notamment Jake Gyllenhaal et Rebecca Ferguson). Les scènes en apesanteur captées par des mouvements de caméra fluides et amples font écho au film « Gravity » et à ses avancées techniques au niveau des effets spéciaux. Grande aventure spatiale, ce film efficace à la fin diablement oppressante comblera les amateurs de science-fiction !

Sous-catégories