Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Cinéma

471835La réalisatrice Blandine Lenoir dresse le portrait d’Aurore, une femme de cinquante ans à la recherche d’un emploi, divorcée et bientôt grand-mère. C’est Agnès Jaoui qui prête son visage et son charme à ce personnage. Le film traite du temps qui passe, de la vieillesse et de la dureté du jeunisme actuel et ambiant. Si une certaine mélancolie et une profondeur apparaissent au détour de certaines scènes, d’autres épisodes tels que les passages d’Aurore au pôle emploi sont tout simplement hilarants ! Le long métrage passe ainsi par différentes couleurs, toutes subtiles, à l’image de la vie, et on suit avec plaisir et jubilation les aventures si humaines de cette belle héroïne !

567391Thriller prenant pour cadre les bas-fonds de New-York, Good time prend comme point de départ deux frères qui se lancent dans un braquage. L’un parvient à s’enfuir, l’autre se fait incarcérer. Connie va tout tenter pour sauver son frère.

Véritable plongée dans le monde de la nuit urbaine, ce long métrage est tour à tour violent, halluciné (les éclairages et la bande-son sont incroyables), dur et grotesque. Le héros, joué par un Robert Pattinson très loin de son rôle dans de vampire dans Twillight, accumule les ennuis et les mauvaises idées, et, en tentant de s’en sortir, ne parvient qu’à chuter encore plus bas, entrainant avec lui les gens qu’il croise. Les frères Safdie, dresse un portrait d’un New-York sombre, fait de paumés et de malfrats assez proche des premiers films de Martin Scorsese.

184359Film bouleversant, 120 battements par minute retrace l’histoire d’Act up au début des années 90 lorsque le Sida faisait des ravages. Ce troisième long métrage du réalisateur Robin Campillon est porté par une histoire forte et vraie et est interprété par de jeunes acteurs, tous brillament incarnés. Véritable révélation du film, Nahuel Pérez Biscayart (héros également en 2017 du dernier Dupontel, Au revoir là-haut) est accompagné d’Adèle Haenel et d’Arnaud Valois dans son combat militant contre les firmes pharmaceutiques. 120 battements par minute est un film utile, nécessaire afin de ne pas oublier cette période de l’Histoire ainsi que l’hécatombe et les combats qui l’ont traversée. Film d’amour et témoignage d’une époque, cette oeuvre est tragique, belle et déchirante.

295774Ce film d’animation japonaise raconte l’histoire de deux adolescents qui ne se connaissent pas et que tout oppose. Mitsucha est une lycéenne vivant dans le petit village d’Itomori tandis que  Taki est un jeune tokyoïte amoureux secrètement d’une collègue. Lorsqu’un jour ils se rendent compte qu’un phénomène incroyable leur fait interchanger leurs corps et leurs quotidiens deux à trois jours par semaine.

Pendant ce temps une comète se rapproche de la terre et passe dans le ciel du village d’Itomori. Mélange de film catastrophe et de comédie romantique pour adolescents, Your name est un très beau long-métrage l’animation et le graphisme élégant entrainent le spectateur dans un univers à la fois drôle et poétique dont il ne peut en sortir qu’ému. Les questionnements métaphysiques conjugués aux perturbations de l’espace et du temps font de cet anime un classique instantané du genre.

422076Troisième long métrage du réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen, Que dios nos perdone est un thriller suivant la traque d’un tueur en série par deux policiers à Madrid.  Le duo de policiers formé par deux hommes très différents (l'un brutal et l'autre introverti) mène son enquête dans une capitale espagnole rongée par la crise économique où la jeunesse catholique cohabite avec le mouvement des indignés. Le réalisateur reprend les codes habituels des polars  pour les plonger dans un monde actuel où la corruption et l’inégalité sociale sont reines (à la différence des Seven et autre Silence des agneaux intemporels). Les héros sont sur une corde raide et semblent, à chaque minute, à deux doigts de basculer dans la folie tandis que l’antagoniste possède un visage d’ange et parvient à se maitriser. Amateurs de films noirs, n’hésitez pas à vous plonger dans l’univers torturé et haletant de Que Dios nos perdone !

Sous-catégories