Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

documentaire

documentaire

115536026

Ce documentaire retrace la préparation du concours Eloquentia par des élèves de Saint-Denis. Afin de devenir le meilleur orateur du 93, ils sont aidés par des avocats, des metteurs en scène ou bien encore des slameurs. La découverte de la prise de parole par ces étudiants dans ce film permet de dresser un magnifique portrait de la jeunesse actuelle et en particulier celle des banlieues. Elhadj, Franck, Eddy ou bien encore Leila à travers leurs joutes verbales et leurs discours brisent les préjugés sur les quartiers défavorisés et l’insécurité. En se faisant entendre, ils nous donnent à montrer leurs rêves et leurs espoirs sur la société à venir. A voix haute : La force de la parole parvient à être un documentaire aussi drôle que surprenant et dans tous les cas émouvant.

freetorunCe documentaire énergique est signé Pierre Morath, athlète et réalisateur suisse, qui a souhaité ici rendre hommage aux pionniers de la course à pieds, dont le parcours vers la démocratisation à partir des années 70 a été semé d’embûches.

En plus de l’évocation de son histoire, ce film insiste sur son combat politique et social. En effet, dès son essor dans les années 60, la course à pieds a été immédiatement marginalisée et réservée aux hommes. Le réalisateur fait témoigner les grandes figures du genre comme Kathrine Switzer, pionnière du marathon féminin, ou encore Fred Lebow, fondateur du fameux marathon de New-York.

Au-delà de son sujet initial, Free to run est un film très dynamique et positif sur la liberté par le biais de cette histoire méconnue et passionnante.

 

lepeupleminiatureCet adorable documentaire animalier raconté par Cécile de France a nécessité trois ans de travail et pas moins de quarante tournages à travers le monde.

Le Peuple miniature retrace la sortie de l’enfance d’une souris-sauterelle du Far West américain, d’une musaraigne-éléphant d’Afrique et d’un tamia d’Amérique du Nord. Il est question également, de manière plus fugace, des ouistitis de Rio de Janeiro et des toupailles des forêts tropicales de Bornéo.

lavalleedesloupsJean-Michel Bertrand signe ici son deuxième documentaire, après Vertiges d’une rencontre en 2010 qui était consacré aux aigles. Dans La Vallée des Loups, le réalisateur-aventurier passionné part à la recherche des loups dans les Alpes. Son incroyable quête va durer 3 ans et Bertrand décide de ne rien cacher : des conditions difficiles au sentiment d’échec, le réalisme est la clef de voûte de ce superbe film.

Car le réalisateur ne croisera la route des loups qu’après un an de recherches et de bivouac dans la montagne sauvage : en plus d’être beau et enrichissant, La Vallée des Loups dresse le portrait d’un homme réellement passionné dont l’obsession et la persévérance laissent le spectateur admiratif.

alexandermcqueenLe journaliste spécialisé dans la mode, Loïc Prigent, a réalisé un passionnant documentaire sur l’un des stylistes les plus doués de sa génération : Alexander Mcqueen. Retraçant la réalisation des dernières créations de celui que l’on appelait l’ « Enfant Terrible »de la mode, le film dresse le portrait d’un artiste à part entière, singulier, à la fois sensible et provocateur. Loïc Prigent parvient à capter toute la puissance et la beauté de ses défilés : la collection printemps été de 2014 inspirée du film « on achève bien les chevaux » où le catwalk devient une piste de danse sur laquelle les mannequins virevoltent et courent jusqu’à l’épuisement ou bien encore Plato’s Atlantis, défilé dénonçant le réchauffement climatique et présentant une nouvelle humanité hybride.

En puisant son inspiration au-delà de l’univers de la mode (Révolution industrielle, crise économique et guerres ont été, entre autres, des thématiques), en transformant l’espace d’un défilé en théâtre ou en échiquier géant et en utilisant les nouvelles technologies (l’apparition magnifique de Kate Moss en hologramme marqua les esprits), Alexander Mcqueen parvint à transcender le monde de la haute-couture.

En proie à ces démons (la dépression et différentes addictions) et suite au décès de sa mère, le styliste mit fin à ses jours en 2010 après avoir bouleversé le monde de la mode par son génie et sa créativité extraordinaire. Le documentaire de Loïc Prigent magnifié par la musique de Nils Frahm lui rend un superbe hommage.