Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

documentaire

documentaire

aaaaaaaaaaaaaaaaaBouleversant, ce documentaire d’Anne-Dauphine Juilland prend pour sujet différents enfants gravement malades et suit leurs quotidiens entre hôpitaux, traitements, vies familiales et loisirs. Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual sont incroyablement attachants et parviennent avec une maturité étonnante à trouver le bonheur malgré la douleur et les contraintes lourdes de leurs maladies. Il se dégage de ces images une grande douceur et beaucoup d’émotions. La réalisatrice ayant perdu elle-même deux de ses enfants, réussit à garder la pudeur nécessaire pour raconter l’histoire de ces petits héros et à capter des scènes à la fois magnifiques et hilarantes ! Et les mistrals gagnants dresse de sublimes portraits dont on n’en sort pas indemne.

18453521 jpg r 1280 720 f jpg q x xxyxxL’illustre réalisateur de « Aguirre, la colère des dieux » signe ici un documentaire passionnant et atypique sur Timothy Treadwell qui a passé treize étés consécutifs auprès des ours sauvages en Alaska. Par le biais d’images de Treadwell lui-même et de témoignages, Herzog tente d’éclairer une personnalité singulière, dotée d’un déterminisme et d’une passion sans failles. La narration du réalisateur allemand tient en haleine tout au long du documentaire, jusqu’au final à la fois tragique et ironique, puisque Treadwell est dévoré par un ours.

Au-delà du portrait d’un marginal, Herzog propose une passionnante réflexion sur la notion de limite, déjà évoquée dans ses films (on pense notamment au délirant « Fritzcarraldo ») et dans ses documentaires (« Gasherbrum, la montagne lumineuse ») ainsi que sur le rapport entre l’humanité et la nature.