Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Musique

imagecoupdecoeur

 

cottonbellysLes Cotton Belly’s, littéralement « ventres de coton », viennent de Corbeil-Essonnes et font groover le néo-blues depuis 2005. Ce projet composé d’une guitare, d’une contrebasse, d’une batterie et d’un chanteur-harmoniciste à la voix d’inspiration soul propose une musique entre blues, folk et rock. Les compositions de ce « Cotton Session » sont résolument énergiques et diversifiées.

Entre héritage et innovation, ce quatuor confirme sa place grandissante au sein de la scène néo-blues. Le groupe sera en concert à Bry-Sur-Marne le 6 octobre prochain.

 bandeau

no money kidsComposé de Félix Matschulat, au chant et à la guitare, et de JM Pelatan, à la basse et aux machines, le groupe No Money Kids offre une musique blues, rock et électronique. Hear the silence, leur deuxième album sorti en 2017, confirme leur talent pour installer des ambiances fiévreuses.  Dès le premier morceau, le funky et efficace Man Down, la voix rocailleuse et profonde  du chanteur se mêle aux guitares pour créer un son riche, brut, impressionnant et entrainant. Les paroles traitent de thèmes sombres et confèrent au disque un aspect authentique et encore une fois bluesy. Le groupe sera en concert à Bry-Sur-Marne le 13 octobre prochain. A découvrir d’urgence !

CureJeune artiste originaire de Créteil, Eddy de Pretto a frappé un grand coup avec son premier album Cure. Réussissant à allier la chanson française et le hip-hop (l’artiste cite comme référence autant Barbara, Brel que Booba ou Franck Ocean) à la manière d’un Stromae, il se distingue par la qualité de ses textes sincère, âpres,  frontaux, sans pudeur mais également poétiques. Abordant tout autant ses parents, la banlieue, les réseaux sociaux que la jeunesse, la fête ou bien encore la sexualité et le genre, le rappeur est touchant car il nous questionne sur les apparences et les masques que l’on se forge pour se fondre dans la société, sur la soi-disant normalité. Cure est un disque fort et témoin de toute une génération. 

tiptx9x26bmaa600Eminent pianiste russe, Nikolai Lugansky propose ici une superbe interprétation des 24 préludes de Rachmaninov, à la fois son compatriote et son père spirituel. Parallèlement à sa carrière de soliste, Lugansky enseigne au Conservatoire de Moscou et excelle aux échecs.

Avec une forte inclination pour Chopin et les grands compositeurs russes, c’est donc tout naturellement que Lugansky s’est tourné vers Rachmaninov pour son dernier disque qui marque aussi le début d’une collaboration avec le label Harmonia Mundi. Avec une grande élégance et une technique irréprochable, le pianiste s’approprie ce genre si particulier qu’est le prélude, afin de retransmettre toute sa beauté, sa force poétique et sa complexité.

Le Prélude op. 3 n°2 en ut dièse mineur ouvre le disque au gré de ses accords d’un calme mélancolique, pour laisser ensuite place à un développement agité. Cette pièce légendaire, composée à l’âge de 19 ans par Rachmaninov, était toujours passionnément réclamée en rappel à la fin des concerts du compositeur. Lugansky fait honneur à cette pièce emblématique du post-romantisme en faisant vibrer à nouveau son atmosphère si singulière.

carpenterCe disque est le troisième album de John Carpenter, mythique réalisateur de films fantastiques tels que Halloween : la Nuit des masques, The Thing ou encore Le Prince des ténèbres. Cette anthologie regroupe 13 thèmes de la filmographie de Carpenter, composés par lui-même, à l’exception des thèmes de The Thing et Starman, écrits par Ennio Morricone et Jack Nitzsche.