Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Musique

tiptx9x26bmaa600Eminent pianiste russe, Nikolai Lugansky propose ici une superbe interprétation des 24 préludes de Rachmaninov, à la fois son compatriote et son père spirituel. Parallèlement à sa carrière de soliste, Lugansky enseigne au Conservatoire de Moscou et excelle aux échecs.

Avec une forte inclination pour Chopin et les grands compositeurs russes, c’est donc tout naturellement que Lugansky s’est tourné vers Rachmaninov pour son dernier disque qui marque aussi le début d’une collaboration avec le label Harmonia Mundi. Avec une grande élégance et une technique irréprochable, le pianiste s’approprie ce genre si particulier qu’est le prélude, afin de retransmettre toute sa beauté, sa force poétique et sa complexité.

Le Prélude op. 3 n°2 en ut dièse mineur ouvre le disque au gré de ses accords d’un calme mélancolique, pour laisser ensuite place à un développement agité. Cette pièce légendaire, composée à l’âge de 19 ans par Rachmaninov, était toujours passionnément réclamée en rappel à la fin des concerts du compositeur. Lugansky fait honneur à cette pièce emblématique du post-romantisme en faisant vibrer à nouveau son atmosphère si singulière.

CureJeune artiste originaire de Créteil, Eddy de Pretto a frappé un grand coup avec son premier album Cure. Réussissant à allier la chanson française et le hip-hop (l’artiste cite comme référence autant Barbara, Brel que Booba ou Franck Ocean) à la manière d’un Stromae, il se distingue par la qualité de ses textes sincère, âpres,  frontaux, sans pudeur mais également poétiques. Abordant tout autant ses parents, la banlieue, les réseaux sociaux que la jeunesse, la fête ou bien encore la sexualité et le genre, le rappeur est touchant car il nous questionne sur les apparences et les masques que l’on se forge pour se fondre dans la société, sur la soi-disant normalité. Cure est un disque fort et témoin de toute une génération. 

plungeKarin Drejer officia pendant de longues années en duo avec son frère Olof, sous le pseudo de The Knife, groupe culte d’électropop suédois. En 2009, elle sortit un magnifique album en solo qui marqua fortement les esprits, sous une nouvelle entité Fever Ray. Contre toute attente, et quasiment dix ans après sort aujourd'hui Plunge. L’atmosphère mystique presque chamanique du premier disque a laissé place à un univers plus punk et rythmé mais tout aussi étrange. La sorcière nordique s’est métamorphosée en créature proche du zombie !

carpenterCe disque est le troisième album de John Carpenter, mythique réalisateur de films fantastiques tels que Halloween : la Nuit des masques, The Thing ou encore Le Prince des ténèbres. Cette anthologie regroupe 13 thèmes de la filmographie de Carpenter, composés par lui-même, à l’exception des thèmes de The Thing et Starman, écrits par Ennio Morricone et Jack Nitzsche.

silenceEn 2014, le clarinettiste Yom sort un album, Le Silence de l’Exode, qui rompt avec ses travaux précédents. Accompagné d’un contrebassiste arménien, d’un violoncelliste oriental et d’un percussionniste iranien, l’artiste  s’aventure dans une musique introspective et bouleversante, faite de tempêtes et d’accalmies.  En prenant le mythe de la traversée du désert comme source d’inspiration et thématique, Yom réussit à traduire en notes et en rythmes les sensations d’errance, de solitude et les tourments de l’homme. Parcouru  de pauses méditatives et d’envolées mystiques proches de la transe, tissé de sons orientaux, maghrébins et juifs, Le Silence de l’Exode est l’album le plus personnel, le plus émouvant et sans doute le plus beau du clarinettiste virtuose qui parvient à allier, avec sensibilité, musique savante et musique traditionnelle. A écouter !