Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Musique

batforlashesLe superbe Two Suns succède au non moins génial Fur and Gold, le premier opus d’une artiste dont l’immense talent n’est plus à prouver aujourd’hui. Natasha Khan, alias Bat for Lashes, propose une musique atypique entre pop et rock indépendant à l’atmosphère vaporeuse et poétique.

La chanteuse multi-instrumentiste crée ici un album-concept sur la dualité : elle apparaît en brune sur l’avant de la pochette et en ange blond à l’arrière, tout en maintenant une sphère dans chaque main, symbolisant cette coexistence. Cette idée de lutte ponctue les onze morceaux de l’album, où les sonorités électro se mêlent à la voix cristalline de l’artiste, aux rythmes parfois martiaux, à la guitare et au piano.

Même avec un fil conducteur, chaque ambiance est différente : des morceaux électro-pop entraînants (Pearl’s Dream) aux ballades mélancoliques (Moon and Moon), l’album s’achève sur une mystérieuse berceuse (The Big Sleep) interprétée en duo avec Scott Walker.

Two Suns est un disque dont on ne se lasse définitivement pas !

cottonbellysLes Cotton Belly’s, littéralement « ventres de coton », viennent de Corbeil-Essonnes et font groover le néo-blues depuis 2005. Ce projet composé d’une guitare, d’une contrebasse, d’une batterie et d’un chanteur-harmoniciste à la voix d’inspiration soul propose une musique entre blues, folk et rock. Les compositions de ce « Cotton Session » sont résolument énergiques et diversifiées.

Entre héritage et innovation, ce quatuor confirme sa place grandissante au sein de la scène néo-blues. Le groupe sera en concert à Bry-Sur-Marne le 6 octobre prochain.

tiptx9x26bmaa600Eminent pianiste russe, Nikolai Lugansky propose ici une superbe interprétation des 24 préludes de Rachmaninov, à la fois son compatriote et son père spirituel. Parallèlement à sa carrière de soliste, Lugansky enseigne au Conservatoire de Moscou et excelle aux échecs.

Avec une forte inclination pour Chopin et les grands compositeurs russes, c’est donc tout naturellement que Lugansky s’est tourné vers Rachmaninov pour son dernier disque qui marque aussi le début d’une collaboration avec le label Harmonia Mundi.

no money kidsComposé de Félix Matschulat, au chant et à la guitare, et de JM Pelatan, à la basse et aux machines, le groupe No Money Kids offre une musique blues, rock et électronique. Hear the silence, leur deuxième album sorti en 2017, confirme leur talent pour installer des ambiances fiévreuses.  Dès le premier morceau, le funky et efficace Man Down, la voix rocailleuse et profonde  du chanteur se mêle aux guitares pour créer un son riche, brut, impressionnant et entrainant. Les paroles traitent de thèmes sombres et confèrent au disque un aspect authentique et encore une fois bluesy. Le groupe sera en concert à Bry-Sur-Marne le 13 octobre prochain. A découvrir d’urgence !

CureJeune artiste originaire de Créteil, Eddy de Pretto a frappé un grand coup avec son premier album Cure. Réussissant à allier la chanson française et le hip-hop (l’artiste cite comme référence autant Barbara, Brel que Booba ou Franck Ocean) à la manière d’un Stromae, il se distingue par la qualité de ses textes sincère, âpres,  frontaux, sans pudeur mais également poétiques. Abordant tout autant ses parents, la banlieue, les réseaux sociaux que la jeunesse, la fête ou bien encore la sexualité et le genre, le rappeur est touchant