Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Brave / Marillion

Sortie en 1994, cette merveille du courant « néo-progressif » dure 71 minutes !

Le détail a son importance car Marillion, après des expériences plus commerciales, nous invite à un véritable voyage. Concept album donc ! Trajet avec escales en douceur ou menées à un rythme effréné, mais que l’on parcourt d’un bout à l’autre.

Point de départ de l’aventure ? Un fait divers ayant défrayé la chronique lorsqu’une jeune femme fut retrouvée sur un pont autoroutier en Angleterre, errante et amnésique.

Un album sombre certes mais qui se termine par un atterrissage tout en finesse et sur une note d’espoir

Le son est merveilleux, cristallin, dynamique. Le groupe est d’une grande cohésion : Steve Rothery le guitariste, possède cette capacité rare de jouer sur tous les registres (son clair ou saturé) et régale nos oreilles de ses chorus aériens, quant à Steve Hogarth (chant), il s’impose comme membre à part entière du groupe, faisant oublier Fish et la période « Misplaced Childhood ». Il est certainement une des plus grandes voix de la scène rock anglaise actuelle. Il convainc, il nous entraîne là où il le souhaite.

Un album addictif qui nécessite du temps mais qui, comme tout bon voyage, nous laisse des souvenirs impérissables.