Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Méhari / Archimède

mehariarchimede« Au fond j'y crois encore, viens j’t’emmène à bon port »

Quatrième disque du groupe lavallois Archimède, Méhari nous entraîne dans une très jolie balade, avec pas moins de 11 chansons pour accompagner cette escapade.

Les mélodies s’affirment, s’affinent, s’étoffent. Les paroles se font mordantes, drôles, profondes. Le tout nous emmène au-delà des sentiers battus, là où les harmonicas et les guitares règnent, là où le regard est positif, là où l’humour et les jeux de mots sont rois !

Si la route d’Archimède est grande devant eux, s’ils gagnent en maturité et si leurs chansons évoluent forcément,

l’essence même du groupe français reste là.

Entre passage à la guitare électrique par Aldebert sur le très entraînant Je t’aime low cost, l’émouvant et touchant Vivre est un poème, l’incroyable et très drôle La joie de rompre, les deux frangins n’hésitent pas à se moquer des plus grands avec Fils de ou nous donner leurs propres conseils pour séduire en toute simplicité avec Rien ne sert de courir ! Chaque titre mérite sa place sur cet album, qu’il soit engagé, ou au contraire très léger et n’en retenir qu’un est beaucoup trop complexe.

Confirmant un son caractéristique et des paroles qui font rire, touchent, questionnent, Archimède nous offre donc là un disque qu’il est bon d’écouter… au volant, évidemment ! Et si vous ne connaissez pas encore la petite musique de ce groupe, le détour vaut le coup !

Alors embarquez à bord de Méhari, et partez pour un voyage musical plein de surprises. Et n’hésitez pas à éviter l’autoroute, pour aller moins vite et profiter plus longtemps de cet album !