Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Musique

MI0004154953Second album prometteur, « Sirens » dénote par son originalité et sa finesse. En six morceaux, Jaar nous plonge dans un univers teinté d’électro, de jazz et de pop. « Killing Time » ouvre le bal avec une superbe introduction stellaire qui laisse ensuite place à la voix du musicien qui se déploie dans une atmosphère poétique, accompagnée d’une instrumentation brute. Jaar, américano-chilien, alterne les chansons en anglais et en espagnol au fil de l’album, créant ainsi un bel éclectisme. Egalement producteur et DJ, Jaar s’impose en tant qu’artiste prolifique (il a aussi signé la bande originale de « Dheepan » d’Audiard) et plein d’avenir au sein de cette nouvelle génération. A suivre de près !

MystereDeuxième album du jeune groupe de rock français, La Femme, Mystère sort en 2016 et connait instantanément un grand succès. Difficile de faire rentrer ce disque dans une case tant il passe d’un genre musical à un autre, du rockabilly à la pop, du yéyé à l’électro ou à la cold wave. Sphynx ouvre le bal et invite l’auditeur à entrer dans son monde psychédélique. Où va le monde enchaine dans un style plus rock, légèrement désenchanté et surtout incroyablement entêtant et addictif. Le magnifique Al Warda se pare d'arrangements orientaux et mêle deux chants, l'un en arabe et l'autre en français. 

Les paroles de l’album, tout comme l’univers du groupe, évoquent le monde adolescent : de la rentrée des classes nostalgique, Septembre, aux amours contrariés, Elle ne t'aime pas, en passant par les errances urbaines, SSD.

harper twtlEn 1997, sortait le troisième album de Ben Harper qui le fit découvrir au grand public. Extrêmement métissé en brassant différents horizons musicaux, The Will to live devint immédiatement son premier chef d’œuvre et son écoute 20 ans après sa sortie permet de constater qu’il n’a pas vieilli. La magnifique voix du chanteur passe de la douceur à la rage sur des morceaux teintés de reggae, Jah Work, de blues, I want to be ready & Homeless child, de folk-rock, Glory and Consequence, ou bien encore de funk, Mama’s Trippin. Une grande énergie et intensité se dégagent de ces morceaux pour la première fois dans la production artistique de Ben Harper. Des ballades folks et apaisées, à la manière d’interludes, calment le jeu entre ces chansons fortes (le sublime instrumental Number Three). Pour preuve de cette efficacité et de cette sincérité, écoutez le morceau-titre de l’album qui, traversé de courants électriques, alterne des couplets rêveurs avec des refrains puissants avant d’être transporté par des chœurs de Gospel. Une pépite…

bay2069cdvdLe groupe danois Efterklang (qui signifie « souvenir ») sort en 2007 leur deuxième album, Parades, magnifique disque réunissant, en plus de ses cinq membres fondateurs, trente musiciens, une section classique de cordes, un ensemble de cuivres, trois chorales et un organiste d’église. De véritables symphonies pop qui donnèrent lieu deux ans plus tard à cette captation live. Accompagné de l’orchestre de chambre national du Danemark, Efterklang développe encore plus sa force en concert. Mélange de structures musicales traditionnelles, dont le chant choral est l’une des signatures du groupe, avec des styles beaucoup plus contemporains comme l’electronica, les chansons s’égrènent parfois majestueuses parfois rêveuses. A mi-chemin entre la fanfare baroque Arcade Fire et les mélodies contemplatives de Sigur Ros, cet album confirme tout le talent et la force créative de cette tribu nordique.

Guillaume Perret FREE cover 2000x2000q70 600x600Rompu aux sessions de jam et jeune prodige du saxophone, Guillaume Perret bouscule les codes du jazz avec son dernier album Free. Dotant son instrument de capteurs, de micros, le transformant ainsi en saxo électrifié, le musicien fait glisser le swing vers la musique électronique. Il suffit d’écouter la première piste Walk, morceau entêtant et mystérieux, qui se transforme peu à peu en une hypnotique Heavy Dance sans crier gare pour être embarqué.

L’atmosphère est à la fois inquiétante et sensuelle et ce n’est que le début du voyage que propose Free. Voir Guillaume Perret sur scène est également surprenant. Seul, armé de son instrument customisé et de pédales d’effets et de boucles, il parvient à captiver son public et à dynamiter le monde du Jazz. A découvrir !