Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Série télé

Série télé

 

le coeur a ses raisons serie canadienne Alain Chicoine Sophie Morasse critiqueSérie québécoise culte, Le Cœur a ses raisons fut diffusée de 2005 à 2007. Véritable parodie des soap opéras, ce feuilleton est un hommage au burlesque et à l’humour absurde. Porté par les deux excellents comédiens Marc Labréche et Anne Dorval (actrice fétiche de Xavier Dolan) qui tiennent respectivement 4 et 2 rôles différents, Le Cœur a ses raisons propose toutes les péripéties que l’on est en droit d’attendre d’Amour, Gloire et Beauté ou des Feux de l’amour : manipulation, passion, tentative de meurtre, disparition, trahison et chirurgie esthétique sont au programme ! A ceci près, que tout y est joué de façon outrageuse, excessive dans des décors kitchissimes. Les raccords et les effets spéciaux sont ridicules, les rebondissements et les dialogues grotesques et la série baigne dans une folie douce et une bêtise communicatives et hilarantes ! Le coffret propose d’ailleurs un bêtisier encore plus drôle qui donne une idée de l’ambiance du tournage.  Allergiques au non-sens s’abstenir !

 

london spy first season 39133Mini-série de 5 épisodes, London spy narre l’histoire de Danny, un jeune homme qui tombe amoureux du mystérieux et solitaire Alex. Huit mois après leur rencontre, Alex disparait brutalement, sans explications. Danny va tout tenter pour comprendre et le retrouver..

Drame mêlant espionnage et histoire d’amour déchirante, London spy est porté à bout de bras par l’impeccable Ben Wishaw (on notera également au casting la présence de Charlotte Rampling).

bureaudeslegendesCette ambitieuse série signée Eric Rochant retrace le parcours de Guillaume Debailly, alias Malotru, au sein de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE). Incarné par Mathieu Kassovitz, le personnage central de Malotru fait partie du Bureau des Légendes, secteur à part entière de la DGSE qui se charge de former et de gérer les agents français clandestins à l’étranger. De retour à Paris après avoir passé six ans en Syrie, Malotru enfreint les règles du renseignement en continuant à faire vivre l’identité qu’il avait créée pour cette mission.

Sobre, très documentée et efficace, « Le Bureau des Légendes » monte véritablement en puissance au fil des saisons. La première saison, qui pose les mécanismes de l’intrigue, laisse place à deux saisons au suspense implacable. On est happé par l’évolution et le devenir des personnages (l’ambiguïté de Malotru, les doutes du directeur, magistralement interprété par Jean-Pierre Darroussin) et on se laisse séduire par cette passionnante histoire qui détonne dans le paysage des séries françaises.

001

Inspirée du film "Mondwest" réalisé en 1973 par Michael Crichton (le scénariste de Jurassic Park) "Westworld" est la nouvelle série phare de HBO.

Dans un futur proche, des visiteurs fortunés se rendent dans un parc d’attraction incroyable prenant comme décor le Far West. Des androïdes à apparence humaine plongent les clients dans cette conquête de l’Ouest aussi immersive que factice tandis que, en coulisse, l’équipe technique veille à la tenue du parc et à la création de nouveaux scénarii. Jusqu’au jour où certains robots semblent échapper à leur contrôle et deviennent imprévisibles.

"Westworld", en bénéficiant d’un casting incroyable (Anthony Hopkins, Ed Harris, Evan Rachel Wood et Thandie Newton, tous aussi bons les uns que les autres) et de moyens monumentaux, offre au spectateur une aventure incroyable et épique. Brillante et profonde sur la question de l’intelligence artificielle, prenante (les retournements de situation sont nombreux et les «twist » surprenants), émouvante et mystérieuse, cette série est réussie en tout point.

thumbnailCette singulière série en huit épisodes retrace le retour de James Delaney à Londres en 1814 après une disparition de dix ans en Afrique. Ce mystérieux personnage semble ressurgir d’entre les morts suite au décès de son père, dont il hérite une société ainsi qu’une île située à proximité du Canada. C’est en solitaire et de manière impitoyable que Delaney affronte un retour violent parmi les siens.

Cette série esthétique et atypique produite par Ridley Scott est le fruit d’une collaboration entre Steven Knight (aussi créateur de Peaky Blinders), Tom Hardy et son père, Edward « Chips » Hardy. « Taboo » dépeint un Londres décadent et sombre porté par l’incroyable charisme du personnage principal incarné par Tom Hardy. Dans cet univers le prince régent est un rustre boursouflé et les membres de la Compagnie des Indes sont des vieillards impitoyables, face à un James Delaney peu loquace, hanté par son passé et nostalgique de son mystérieux séjour en Afrique.