Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Ados

lettheskyfallRoman adolescent, à partir de 12 ans

Après le passage d’un ouragan, il ne reste plus que des débris au sol. Plusieurs vies ont été enlevées, et Vane se retrouve alors orphelin. Il n’a aucun souvenir de cette tempête, si ce n’est le visage d’une jeune fille. Les années passent, et Vane se raccroche à l’espoir fou que la jeune fille existe et n’est pas seulement présente dans ses rêves…

Jusqu’au jour où il va se retrouver face à elle, pour de vrai. Pas vraiment humaine, pas vraiment irréelle non plus, la jeune fille est là pour protéger Vane. De découvertes en surprises, Vane va tenter de comprendre d’où il vient. Et il va vite s’apercevoir qu’il était bien loin de la réalité, mais que surtout le temps est compté…

Voilà un roman pour adolescent parfait pour passer un bon moment ! Suivez Vane dans ses péripéties, et faites la connaissance d’un héros pas comme les autres. Attachez-vous à ces personnages hauts en couleurs, découvrez des répliques espiègles & embarquez pour un univers onirique.

Premier tome d’une trilogie, Let the sky fall est un roman qui se lit rapidement. Et qui une fois la dernière page tournée, nous donne envie d’avoir la suite !

bourgeoisCet album nous invite à suivre le destin de Louise Bourgeois. De son enfance au bord de l’eau à l’atelier maternel de restauration de tapisserie, de l’université à l’élaboration de ses araignées, on assiste à l’éclosion de son talent.

Voici un très bel ouvrage. Aux mots poétiques, sensibles et parfois décalés d’Amy Novesky répondent les dessins tout en douceur et en étrangeté d’Isabelle Arsenault. Une belle manière de rendre hommage à cette célèbre artiste et de sensibiliser le lecteur à son univers si atypique !

Bref, vous l’aurez compris : ne passez pas à côté de cette berceuse de chiffons, de ces bouts d’étoffe de vie tissés les uns avec les autres !

Moriarty et Les Trois ReinesSi vous aimez l’univers d’Arthur Conan-Doyle et les aventures de Sherlock Holmes, vous allez aimez retrouver le fameux détective évoluer sous la plume d’Anthony Horowitz.

Le roman reste néanmoins accessible à ceux qui ne connaissent pas ou peu cet univers.

Tout commence en Suisse, plus précisément aux chutes de Reichenbach où un corps vient d’être retrouvé. Il s’agit du plus grand adversaire de Sherlock Holmes : le célèbre Professeur Moriarty. Auprès de lui, l’inspecteur Athelney Jones de Scotland Yard et Frederick Chase de l’agence de détectives privés américaine, Pinkerton.

Les deux hommes qui ont un but commun vont alors s’associer pour mener l’enquête à Londres. A travers la voix de Frederick Chase, l’auteur nous plonge dans les bas-fonds de la ville où le crime est roi.

Le roman met en scène une véritable galerie de personnages qui reflètent les aspects les plus noirs de l’âme humaine et ou les intrigues s’entremêlent pour n’en former qu’une.

Au fil de l’histoire, l’obscurité et les menaces qu’elle renferme gagne les personnages. Les apparences sont souvent trompeuses et les bons et les méchants se confondent parfois …

Moriarty et Les Trois Reines fait suite à La Maison de Soie d’Anthony Horowitz mais les deux tomes peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre sans problème de compréhension.

everything everythingMadeline, une jeune adolescente de 18 ans, souffre de la maladie de l’ « enfant-bulle », qui la prive de tout contact avec l’extérieur et l’empêche de sortir. Seuls sa mère, son infirmière et son professeur d’architecture peuvent s’approcher d’elle. Pour combler sa solitude, elle se réfugie donc dans la lecture, les cours en ligne et les parties de Pictionnary Juré-Craché. Mais l’arrivée d’Olly, son nouveau voisin, va bouleverser son équilibre précaire…

Certains livres vous bouleversent d’entrée et vous entraînent dès les premières pages dans leur univers. Everything, everything appartient à cette sorte d’ouvrages rares.

Même si le sujet de la maladie a déjà été abordé dans d’autres romans comme Nos étoiles contraires, Nicola Yoon parvient à renouveler son traitement. En effet, Madeline nous raconte son quotidien avec un ton tour à tour drôle et sensible. A cette chronique s’entremêle de façon très originale des citations, des dessins, des schémas, des notes d’observation…Ce qui maintient en permanence le lecteur dans une sorte d’étonnement et entretient son intérêt. Les pages se tournent toutes seules, on ne peut se détacher des aventures de Madeline et d’Olly…jusqu’à cette fin inattendue.

Bref, vous l’aurez compris : plongez-vous sans tarder dans ce titre !!!

coupable presque parfaitEn ce mois d’octobre 1934, Daisy Wells et Hazel Wong ont fondé un club de détective au pensionnat Deepdean. Mais elles étaient loin de se douter qu’Hazel découvrirait un cadavre, ni qu’il disparaîtrait…Et que personne ne les croirait. Les voilà donc lancées à la poursuite d’un meurtrier. Et si, sans le savoir, de fausse piste en fausse piste, elles allaient à la rencontre du danger ?

J’ai beaucoup aimé le premier tome de cette série en raison de son atmosphère et de son humour so british. Mais aussi de ses héroïnes très différentes et très attachantes qui évoquent les duos classiques policiers tels que Holmes/Watson.

Les pages se tournent toutes seules, on rit, on frémit, on se perd dans les méandres de l’intrigue…Et le mystère reste entier jusqu’à la confrontation finale.

Un roman à conseiller pour tous les amateurs d’enquêtes ! Vivement la suite !