Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Romans

 

gounellePas le temps de lire ? En voiture, à pied ou à vélo, laissez-vous tenter par ce délicieux livre audio. Avec son dernier roman, Laurent Gounelle nous embarque auprès de Sybille Shirdoon et revient sur la vie de cette célèbre chanteuse au destin hors du commun.  Pourtant, l’histoire avait bien mal commencée. En effet, directrice d’une péniche-restaurant à Lyon, Sybille a dix jours pour redresser la barre. Confrontée à un management compliqué, son couple en crise, la jeune lyonnaise -sous l’influence d’une mystérieuse confrérie- va revêtir différentes personnalités pour tenter de sauver sa vie professionnelle et amoureuse. Une histoire «feel-good » à écouter ou à lire en toute circonstance.

 

Une femme à contre jourQuelle vie extraordinaire que celle de Viviane Maier ! Avec son nouveau roman, Gaëlle Josse révèle une vie singulière sous la forme d’une biographie romancée. Dans cet ouvrage, l’autrice revient sur la vie de cette nurse-photographe au destin hors-du commun. Née en 1926, américaine d’origine française et autrichienne, Vivian Maier est une artiste dont l’œuvre a été découverte par hasard en 2007 par un agent immobilier, John Maalouf. Cet homme va alors sortir des cartons près de  30 000 négatifs et des dizaines de rouleaux de pellicules, jamais tirés par V.Maier. Marquée par ces photographies qu’elle n’aura pu effacer de sa mémoire, Gaëlle Josse explore le destin d’une femme à contre-courant de l’image attendue : une américaine des années 50, indépendante, portant un regard incisif sur la société et en particulier sur la situation des plus invisibles. Tantôt adorée par les enfants qu’elle gardait tantôt détestée par ceux et celle qu’elle aurait maltraités, Vivian Maier ne laissera personne indifférent, tant par sa vie que par son œuvre. Rappelant les photos d’Helen Lewitt ou Willy Ronis, le public pourra prolonger la découverte de cette artiste en visionnant le film de John Maloof, A la recherche de Vivian Maier.

 

Remonter la MarneTandis que les saules renaissants attendrissent l’onde,  n’hésitez pas à Remonter la Marne avec Jean-Paul Kauffmann. Véritable rencontre littéraire, humaine, cet ouvrage est un récit de voyage empli d’histoires sur la  plus  grande rivière de France. Effectuant le voyage à pied depuis Charenton jusqu’à sa source, le journaliste part à la rencontre de multiples personnalités (photographe, médecin, serveur, marin, villageois…) et soulève la question de la territorialité, sur les berges de cette rivière entre ville et campagne.  Un beau récit afin d’ouvrir grand les yeux sur le paysage et les habitants qui l’animent.

 

 

OyanaA travers l’histoire d’Oyana, jeune basque qui a dû fuir son pays après une intervention pour le compte de l’ETA, Eric Plamandon alterne récit et narration épistolaire pour questionner notre identité profonde, notre rapport à l’histoire, au langage.  Aussi, en remontant le cours des évènements, l’auteur interroge notre capacité à comprendre l’histoire collective  et singulière, à conquérir une certaine indépendance, au-delà de tout propos idéologique.

 

Une lecture intense et profondément humaine.

 

le Dernier fleuveLe Dernier Fleuve, titre du dernier roman d'Hélène Frappat, s'ouvre sur une citation empruntée à David Thoreau «Tout enfant recommence le monde», suivie de cet incipit : «Impossible d'aller plus loin». L'enfance serait-elle une clef pour saisir l'aura de la vie ? Durant cette pérégrination organique qui emprunte au voyage initiatique, deux jeunes frères, Mo et Jo,  iront à la rencontre de personnages remarquables tels la petite Vive, la sorcière, la Belle Dame...où les adultes représentés à hauteur d'enfants, sont souvent  teintés de mythologie, de conte.

Sous une plume pictorialiste et un regard cinématographique, Hélène Frappat compose des mots pour chacun et interroge le pouvoir du langage à travers le chant, la poésie. Si les enfants ont oublié la source qui a tracée leurs pas, ils sont habités par des mots, des souvenirs enfouis. Plantes et animaux, omniprésents au court de ce récit, permettent aux deux frères de grandir dans cet environnement animiste jalonné de rituels.

Points d'ancrages dans cet univers où l'on ne se baigne jamais deux fois dans la même eau, les petites constructions se font tantôt refuge, tantôt école ou phare, abris ponctuant ce voyage immobile.

Le fleuve  «infinis gouttelettes contenant tout le monde» est un personnage à part entière. A la fois «espace transparent, matière vibrante» vaseux, tumultueux...il est celui qui donne et reprend la vie, foyer d'un monde silencieux obéissant à ses propres lois. Elément qui se métamorphose tout comme les êtres qu'ils reflètent, le Dernier Fleuve est un roman où s’immerger un peu, loin du fracas quotidien.