celle qui pleurait sous leauUne jeune fille semble s’être donné la mort, son corps inerte flotte sur l’eau d’un magnifique bassin aquatique parisien. S’agit-il vraiment d’un suicide ? Dans cette nouvelle affaire du commandant Tomar Khan, Niko Tackian nous offre un très bon polar à double enquête. En effet, tandis que la seconde du commandant s’efforce de lever le voile sur cette étrange affaire sur fond de manipulation mentale, Tomar se bat pour combler la défaillance de sa mémoire face à la nouvelle substitut du procureur : Ovidie, une femme passionnée et redoutable, chargée de résoudre le meurtre d’un policier. Dans ce dossier,  Tomar est sérieusement inquiété…

Les points forts de cet implacable thriller psychologique ? L’immersion apportée par les lieux où se déroule l’action. Du nouveau bastion du 36 situé aux Batignolles à la cité de Champigny-sur-Marne, on peut totalement imaginer les personnages évoluer dans ce décors.

Aussi, la question des femmes soumises à l’emprise, à la violence des hommes est déployée avec beaucoup de réalisme, sans plonger dans un pathos larmoyant.

Un livre à parcourir en un seul souffle, un livre pour vous donner envie de découvrir les autres histoires de l’auteur d’Avalanches Hôtel.