La ReligionLa Religion c’est ici l’autre nom donné aux Chevaliers hospitaliers de Malte. Le récit suit un mercenaire engagé par une femme de la noblesse pour retrouver son fils. Mais pas n’importe où : à Malte. Malte où se joue en 1565 l’avenir de l’Ordre hospitalier et celui de l’expansion ottomane vers l’Ouest. On suit avec plaisir un personnage qui n’a rien demandé lors de l’un des plus grands sièges de l’Histoire et probablement la plus grande et dure bataille entre la Chrétienté et les Ottomans, avec les sièges de Vienne en 1529 et 1683. Le personnage principal, connaissant les deux camps, navigue de l’un à l’autre et met en valeur les caractéristiques de chacun. Une opposition qui transparait à tout instant entre la sobriété militaire et religieuse de l’Ordre et le faste oriental des assiégeants.

 

Il ne faut pas avoir peur de l’épaisseur du livre, c’est une véritable fresque épique qui restitue l’importance de ce qui se joue sur cette petite île !