Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Le Dernier Fleuve / Hélène Frappat

le Dernier fleuveLe Dernier Fleuve, titre du dernier roman d'Hélène Frappat, s'ouvre sur une citation empruntée à David Thoreau «Tout enfant recommence le monde», suivie de cet incipit : «Impossible d'aller plus loin». L'enfance serait-elle une clef pour saisir l'aura de la vie ? Durant cette pérégrination organique qui emprunte au voyage initiatique, deux jeunes frères, Mo et Jo,  iront à la rencontre de personnages remarquables tels la petite Vive, la sorcière, la Belle Dame...où les adultes représentés à hauteur d'enfants, sont souvent  teintés de mythologie, de conte.

Sous une plume pictorialiste et un regard cinématographique, Hélène Frappat compose des mots pour chacun et interroge le pouvoir du langage à travers le chant, la poésie. Si les enfants ont oublié la source qui a tracée leurs pas, ils sont habités par des mots, des souvenirs enfouis. Plantes et animaux, omniprésents au court de ce récit, permettent aux deux frères de grandir dans cet environnement animiste jalonné de rituels.

Points d'ancrages dans cet univers où l'on ne se baigne jamais deux fois dans la même eau, les petites constructions se font tantôt refuge, tantôt école ou phare, abris ponctuant ce voyage immobile.

Le fleuve  «infinis gouttelettes contenant tout le monde» est un personnage à part entière. A la fois «espace transparent, matière vibrante» vaseux, tumultueux...il est celui qui donne et reprend la vie, foyer d'un monde silencieux obéissant à ses propres lois. Elément qui se métamorphose tout comme les êtres qu'ils reflètent, le Dernier Fleuve est un roman où s’immerger un peu, loin du fracas quotidien.