civilizationsLaurent Binet, connu pour son HHhH, a fait ses preuves dans le genre du roman historique. Le voici de retour avec cette fois-ci une uchronie réalisée avec maestria ! Plutôt que d’écrire l’histoire, il s’essaye cette fois à la réécrire. Il satisfait à l’éternelle question que tout un chacun se pose devant un manuel d’histoire : « Et si ? ». Alors habituellement on voit beaucoup de réécritures uchroniques sur « Et si Hitler avait gagné ? » comme dans Le Maitre du Haut Château de Ph. K. Dick. Là, Binet propose une uchronie plus ancienne : « Et si les Incas avaient gagné contre les Conquistadors ? ». Une part beaucoup plus importante de l’histoire change alors puisqu’il s’agit de remettre en cause l’ensemble de la découverte des Amériques par les Européens et même plus.

Comment réussir ce tour de force ? Et bien avec un roman fait de quatre parties. La première est une saga viking qui parle d’une troupe ayant accosté sur les côtes est de l’Amérique du Sud. Cette rencontre apporte un avantage aux Indiens qu’ils n’avaient pas dans notre réalité historique. Ensuite on plonge dans le journal de bord de Christophe Colomb. Sauf que celui-ci ne quittera jamais Cuba, laissant un autre avantage aux Indiens. La troisième partie livre sous la forme d’une épopée nationale, comme on en fit beaucoup au XVIème siècle, l’arrivée d’une troupe d’Incas en Espagne et comment ils se sont imposés comme une force qui compte. Et surtout comment ils ont changé le cours de l’Histoire ! La dernière partie imite un roman picaresque à la sauce Don Quichotte, montrant les (més)aventures d’un jeune homme dans ce nouveau monde dominé par l’Inca.

Cela peut paraitre inutilement compliqué mais c’est tellement bien fait ! Il faut avoir une très bonne connaissance du sujet pour pouvoir le modifier en profondeur comme le fait l’auteur et il n’y a pas de meilleur moyen de s’interroger sur notre histoire que d’imaginer ce qu’elle aurait pu être. Une lecture que nous recommandons aux amateurs de romans historiques mais aussi aux curieux !