Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Cinéma

En liberteA la mort de son mari, Yvonne jeune inspectrice de police découvre qu’il était un ripou. Abasourdie par cette nouvelle, elle va retrouver Antoine, l’homme injustement incarcéré à la place de son défunt époux pendant huit ans.

Véritable bouffée d’air frais dans l’univers de la comédie française, En liberté ! met en scène des comédiens tous parfaits et particulier les trois principaux comédiens : Adèle Haenel, Pio Marmai et Damien Bonnard. Les quiproquos et les situations improbables  s’enchainent sur un rythme enlevé tandis que tout ce petit monde déjanté et burlesque  devient de plus en plus tendre et même émouvant !

Des cambriolages totalement loufoques, des statues ridicules, des fausses courses-poursuites et un commissariat haut en couleur vous feront passer un bon moment avec Yvonne, Antoine et Louis ! Car En liberté ! est un film pétillant et frais qui arrive toujours à sortir des sentiers battus et à surprendre autant qu’amuser le spectateur.

A découvrir !

sleepySleepy Hollow, sorti en 1999, est peut-être l’un des derniers grands films de Tim Burton. S’inscrivant dans un regain d’intérêt d’Hollywood pour les grands mythes gothiques (Dracula de Francis Ford Coppola, Frankenstein de de Kenneth Branagh, Mary Reilly de Stephen Frears) dans les années 90, ce long métrage adapte la nouvelle de Washington Irving publiée en 1820. L’histoire suit l’enquête d’Ichabod Crane, un inspecteur de police new-yorkais qui se rend dans le petit village de Sleepy Hollow pour élucider une mystérieuse série de meurtres.

En s’attelant à ce projet, le réalisateur, bercé par les séries B depuis son enfance,  rend un magnifique hommage à tout un pan du cinéma horrifique, celui des studios de la Hammer et d’Universal. La forêt sombre et brumeuse où il ne fait pas bon s’aventurer rappelle la lande du Chien de Baskerville, la photographie proche du noir et blanc sublimée par de rapides éclats de rouge sang vif fait écho aux meilleurs films de Terence Fisher tandis que le moulin enflammé du Frankenstein de James Whale apparait en clin d’œil au détour d’une scène  etc…

Les comédiens sont également au diapason. Johnny Depp excelle en jeune enquêteur froussard aussi tiraillé entre la science et le surnaturel qu’hypersensible (il s’évanouit une bonne dizaine de fois !).Des acteurs mythiques, issus à nouveau des studios de la Hammer (Christopher Lee, Michael Gough) l’accompagnent dans cette aventure. Mais se sont bien les femmes qui sont au cœur du film. Sublimées par la caméra, elles sont toutes sorcières, ambiguës ou revanchardes. Christina Ricci, révélée par la famille Addams, semblait être née pour jouer dans un film de Tim Burton tandis que Lisa Marie, sa muse de l’époque apparait dans des séquences furtives mais totalement marquantes et féériques.

Les quelques enfants qui apparaissent dans Sleepy Hollow ne sont pas en reste et, chose rare dans le cinéma hollywoodien, ne sont pas épargnés par la violence du film. Leurs visages angéliques créent un fort contraste avec la noirceur du ton ambiant et nous renvoient directement aux contes de fées les plus sombres des frères Grimm.

Compositeur attitré du metteur en scène américain, Danny Elfman délivre ici l’une de ses meilleures partitions. Un orchestre à cordes funèbre et romantique joue des thèmes inoubliables avant de laisser la place à des chœurs enfantins fantomatiques.

Ainsi, Tim Burton avec cette Légende du cavalier sans tête nous offre son ultime chef d’œuvre, un conte fantastique qui demeure le point d’orgue d’une suite de films tous parfaits (Batman Le défi, Edward aux mains d’argents, Ed Wood). Il est alors à regretter que l’artiste, par la suite, n’ait qu’à de très rares moments retrouvé cet état de grâce.

cocoFilm d’animation, à partir de 5 ans

Voilà quelques années maintenant que la musique est totalement bannie de la famille de Miguel. Et pourtant, lui se sent irrésistiblement attiré par la guitare, les notes et les rythmes endiablés. Mais comment trouver sa place, quand la seule chose que vous aimez n’est pas la bienvenue parmi vos proches ?

Pour savoir qui il est et d’où lui vient ce goût pour la musique, Miguel a besoin de savoir d’où il vient. Pour répondre à cette question, le petit garçon va entreprendre un drôle de voyage.

« El Dia de los Muertos » approche, et à cette occasion les vivants peuvent retrouver les morts le temps d’une gigantesque soirée ! Le moment est venu pour Miguel de suivre sa petite voix intérieure, et tenter de retrouver celui qui porte une guitare sur un cliché familial.

Entre un drôle de squelette un peu maladroit mais très attachant, un chien tout fou et des rebondissements dans tous les sens, Miguel n’est pas prêt d’oublier ce qu’il va découvrir. On dit que la nuit porte conseil, et celle que Miguel va vivre est pleine de jolis instants.

Voilà donc Coco, un film d’animation à voir, à (re)voir et à (re)(re)voir ! 

Les graphismes sont terriblement beaux, lumineux et colorés. A l’image du Mexique et du jour des morts !

RatatouilleFilm d’animation, à partir de 5 ans

Rémy, petit rat d’égout, mène une vie tranquille. Au milieu de sa colonie familiale, il se démarque par une grande intelligence et un sens aigu pour la nourriture. Fin gourmet, il est toujours à la recherche de nouvelles saveurs et suit avec assiduité les émissions de cuisine du chef Gusteau. Mais, les rats ne cuisinent pas, n’est-ce pas ?

Pourtant, Rémy est déterminé à prouver que n’importe qui peut cuisiner, tout le monde en est capable. Si Gusteau le dit, alors cela doit être vrai !

Séparé des siens, errant sur les trottoirs de la capitale française, Rémy va devoir faire face aux épreuves et relever les défis du destin… Sa rencontre avec le commis Linguini va changer sa vie !

Les deux personnages vont s’apprivoiser, s’entraider, se surpasser, se disputer, se retrouver… Une amitié à toute épreuve, envers et contre tous. Si tout seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin. Le dicton va se révéler juste, et Rémy et Linguini vont accomplir de grandes choses tous les deux !

Entre une histoire d’héritage, un contrôle sanitaire, des sentiments amoureux, un critique gastronomique effrayant et une passion pour la bonne cuisine, Ratatouille est un long métrage très plaisant à regarder ! Après visionnage, vous aurez sûrement envie de vous lancer à la découverte de Paris et de la traditionnelle cuisine française ! De quoi ravir vos yeux et vos papilles !

Touchant, attendrissant et plein de bons sentiments, Ratatouille fait partie des films d’animation que l’on aime voir, revoir, et (re)revoir. D’autant plus que la bande son est vraiment chouette, et vous embarque sur les quais de la Seine avec quelques notes à l’esprit ginguette. Alors n’hésitez plus, empruntez Ratatouille et régalez-vous !

guyDeuxième long métrage d’Alex Lutz, Guy raconte la tournée d’un chanteur de variétés suivi par un journaliste qui s’avère être son fils illégitime. L’humoriste, aidé par un maquillage saisissant, délivre ici une stupéfiante performance d’acteur en jouant le rôle d’un homme vieillissant qui perd peu à peu ses repères. Le film baigne dans une atmosphère aussi drôle que mélancolique et parvient à donner un regard juste sur le temps qui passe et la société actuelle. Guy se regarde comme un vieil album de photos couleur sépia, parfois léger et souvent émouvant. Sensible, poétique, tendre : c’est une œuvre cinématographique qui vous touche en plein cœur et vous accompagne longtemps… Bref, une petite pépite à voir absolument !

Sous-catégories