Thunder RoadJimmy Arnaud, jeune policier texan fragilisé par le décès de sa mère et son divorce, tente de maintenir le cap pour ne pas perdre la garde de sa fille.

Premier film de Jim Cummings, Thunder Road alterne les scènes anthologiques où les rires succèdent aux pleurs. La première scène qui prend comme décor des funérailles est incroyable car elle nous présente très efficacement ce personnage de loser aussi maladroit qu’hypersensible, toujours sur le fil du rasoir. Le réalisateur-acteur est habile et manie le mélange des registres d’une main de maitre. Ainsi il parvient à doter son long métrage singulier d’une réelle épaisseur et d’une belle sincérité. Egalement excellent interprète, il offre aux spectateurs lors de scènes inoubliables un très large éventail d’émotions.

Lorsque le générique de fin apparait à l’écran, on en vient à espérer que les œuvres à venir de cet artiste américain seront toutes et toujours aussi belles et surprenantes que ce brillant Thunder Road !