Woman at WarHalla mène un combat contre l’implantation industrielle dans son pays, l’Islande, en sabotant les lignes à haute tension. Sa vie est chamboulée et son activité remise en question lorsqu’elle apprend que son rêve d’adoption va pouvoir se réaliser. 

Magnifique fable écologique, Woman at war est un film atypique qui dresse le portrait complexe d’une femme forte. 

Le long métrage alterne les scènes de pur thriller lorsque Halla est traquée de toutes parts par les autorités qui veulent débusquer le mystérieux saboteur et des moments plus dramatiques et drôles.

Une réelle poésie se dégage des images lorsque la bande originale est jouée en live dans le film. Un groupe de musiciens, tel un chœur antique commentant l’histoire, apparait lors des scènes cruciales semblant ainsi autant s’adresser à l’héroïne qu’au public. Cette idée merveilleuse et originale de mise en scène alliée aux magnifiques paysages de l’ile confère au long métrage un lyrisme insoupçonné.

Les choix vont devenir de plus en plus cornéliens pour Halla et Woman at War se pare alors d’accents plus tragiques et profonds. Benedikt Erlingsson a réalisé un film indépendant et puissant qui a frappé fort au point qu’un remake par Jodie Foster est actuellement en préparation.