Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Cinéma

RatatouilleFilm d’animation, à partir de 5 ans

Rémy, petit rat d’égout, mène une vie tranquille. Au milieu de sa colonie familiale, il se démarque par une grande intelligence et un sens aigu pour la nourriture. Fin gourmet, il est toujours à la recherche de nouvelles saveurs et suit avec assiduité les émissions de cuisine du chef Gusteau. Mais, les rats ne cuisinent pas, n’est-ce pas ?

Pourtant, Rémy est déterminé à prouver que n’importe qui peut cuisiner, tout le monde en est capable. Si Gusteau le dit, alors cela doit être vrai !

Séparé des siens, errant sur les trottoirs de la capitale française, Rémy va devoir faire face aux épreuves et relever les défis du destin… Sa rencontre avec le commis Linguini va changer sa vie !

cocoFilm d’animation, à partir de 5 ans

Voilà quelques années maintenant que la musique est totalement bannie de la famille de Miguel. Et pourtant, lui se sent irrésistiblement attiré par la guitare, les notes et les rythmes endiablés. Mais comment trouver sa place, quand la seule chose que vous aimez n’est pas la bienvenue parmi vos proches ?

Pour savoir qui il est et d’où lui vient ce goût pour la musique, Miguel a besoin de savoir d’où il vient. Pour répondre à cette question, le petit garçon va entreprendre un drôle de voyage.

« El Dia de los Muertos » approche, et à cette occasion les vivants peuvent retrouver les morts le temps d’une gigantesque soirée ! Le moment est venu pour Miguel de suivre sa petite voix intérieure, et tenter de retrouver celui qui porte une guitare sur un cliché familial.

Entre un drôle de squelette un peu maladroit mais très attachant, un chien tout fou et des rebondissements dans tous les sens, Miguel n’est pas prêt d’oublier ce qu’il va découvrir. On dit que la nuit porte conseil, et celle que Miguel va vivre est pleine de jolis instants.

Voilà donc Coco, un film d’animation à voir, à (re)voir et à (re)(re)voir ! 

Les graphismes sont terriblement beaux, lumineux et colorés. A l’image du Mexique et du jour des morts !

guyDeuxième long métrage d’Alex Lutz, Guy raconte la tournée d’un chanteur de variétés suivi par un journaliste qui s’avère être son fils illégitime. L’humoriste, aidé par un maquillage saisissant, délivre ici une stupéfiante performance d’acteur en jouant le rôle d’un homme vieillissant qui perd peu à peu ses repères. Le film baigne dans une atmosphère aussi drôle que mélancolique et parvient à donner un regard juste sur le temps qui passe et la société actuelle. Guy se regarde comme un vieil album de photos couleur sépia, parfois léger et souvent émouvant. Sensible, poétique, tendre : c’est une œuvre cinématographique qui vous touche en plein cœur et vous accompagne longtemps… Bref, une petite pépite à voir absolument !

HereditePour son premier long métrage, Ari Aster frappe fort. Hérédité s’impose comme le film le plus effrayant depuis longtemps. En réalisant un drame familial qui se mue au fur et à mesure en véritable explosion horrifique, le jeune cinéaste démontre une grande maitrise de la mise en scène. Les informations sont délivrées avec parcimonie, la tension grandit tandis que les personnages perdent pied. Ari Aster convoque les thèmes du deuil et de l’hérédité pour construire son cauchemar anxiogène sur pellicule et est aidé, en cela, par des comédiens incroyables : Toni Collette et Alex Wolff en tête.

3 b aSpike Lee est un réalisateur engagé depuis le début de sa carrière. Son dernier film, BlacKkKlansman ne déroge pas à la règle. En s’inspirant de l’histoire vraie de Ron Stallworth, un policier afro-américain qui parvint en binôme à enquêter et infiltrer le Ku Klux Klan dans les années 70, le metteur en scène frappe un grand coup. Son film aussi drôle que virulent est porté par des acteurs impeccables (John David Washington, le fils de Denzel Washington, Adam Driver et Topher Grace) et plonge le spectateur dans une ambiance seventies des plus réussies.