Melingo incarne le renouveau du Tango ainsi que de la Milonga

Auteur-compositeur et interprète formé au conservatoire et clarinettiste averti, ses premières expériences musicales en groupe sont davantage tournées vers le rock.

Dès 1998 il  revient à ses racines argentines et nous propose un tango des bas-fonds à mille lieues des tangos de cabaret.

Il choisit le Lunfardo, argot de Buenos Aires pour distiller de sa voix rauque des chansons tout aussi sensuelles que rudes, des histoires de loosers, de vies cabossées, de couteaux tirés dans des bars glauques.

Les textes et l'interprétation gouailleuse nous prennent aux tripes et l'envie de danser nous pénètre à chaque instant tout au long de cet enregistrement jouissif dont la prise de son est excellente, claire et bien contrastée.

En plus du quartet traditionnel, scie musicale, clarinette, guitare électrique ou quelques effets numériques viennent surprendre et titiller nos oreilles.

Du Tango "post-punk" à découvrir au plus vite; un très bel objet, distribué par Naïve, de surcroît !

Si Melingo passe près de chez-vous, faites le déplacement car, plus qu'un simple chanteur, l'homme est un acteur, une bête de scène fascinante.