Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Musique

altingunCrée par deux musiciens hollandais, Altin Gün (« l’âge d’or » en turc) revisite avec passion et énergie le rock psychédélique turc des années 60 et 70.

On, sorti au printemps dernier, est un premier album prometteur : ce sextet hollando-turc propose des reprises de standards de cette époque avec des sonorités à la fois rock, folk et psychédéliques. Les rythmes enjoués et endiablés laissent parfois place à des ballades : Goca Dunya, à l’ambiance folk-orientale, ou encore le mystérieux Sad Olup Gulmedim, superbement intéprété par Erdinc Yildiz Ecevit, également au saz et aux claviers. Le chant est partagé entre ce dernier et la charismatique Merve Dasdemir, qui ouvre le bal avec l’ensoleillé Tatli Dile Guler Yuze (littéralement "trop de paroles mielleuses et de visages souriants"). Le groupe, qui a joué en 2018 notamment aux festivals de Dour, des Vieilles Charrues et des Trans Musicales de Rennes, a su à chaque représentation rassembler les foules.

hilarywoodsChanteuse et multi-instrumentiste, Hilary Woods est une talentueuse artiste irlandaise qui propose avec Colt un premier opus d’une grande beauté. Ce dernier est une nouvelle étape dans un parcours musical atypique : après avoir été bassiste dans un groupe de pop (JJ72) à la fin des années 90, Hilary Woods n’a repris le chemin de la musique que 10 ans plus tard avec ses premiers travaux en solo.


Colt est composé de huit superbes compositions mettant en avant le nouvel instrument de prédilection de l’artiste ; le piano. Entre musique ambient et dream pop, les chansons se suivent avec une grande cohérence, mêlant habilement la voix douce d’Hilary Woods, le piano et les sons synthétiques. L’atmosphère de ce disque est très éthérée, poétique et presque méditative. Sa douceur crépusculaire, parfaitement accordée avec la pochette, ne peut vous laisser indifférent !

mylene11e album studio de Mylène Farmer, Désobéissance est un disque réussi et éclatant dans le parcours de la chanteuse franco-canadienne. Epaulée notamment par le DJ Feder (à qui l’on doit l’entêtant hit Goodbye) et la musicienne américaine LP, la star parvient à délivrer de jolies chansons électro pop aux refrains ravageurs. Fidèle à son style, elle continue de convoquer ses thèmes de prédilection (le temps qui passe, la mort et l’amour) sur des airs plus joyeux qu’à l’accoutumé. Au détour d’un morceau, Au lecteur, la chanteuse rend hommage à l’une de ses plus grandes inspirations, Baudelaire en reprenant l’un de ses poèmes. Histoire de fesses évoque quant à lui Stromae et prouve que la chanteuse sait se renouveler musicalement et rester dans l’air du temps.

fieldThese New Puritans est un groupe d’art rock originaire de Londres qui  en 2013 sortait leur troisième album. Disque exigeant, témoignage de la créativité des musiciens, Field of reeds dévoile ses neuf chansons au fur et à mesure des écoutes. Les mélodies sont évanescentes, déstructurées puis reconstruites afin de développer de véritables paysages sonores composés de pianos, de cuivres, de chœurs et de sons électroniques. Il suffit d’écouter le magnifique Fragment Two pour être subjugué par la force de These New Puritans, légitimes héritiers de Radiohead, autre groupe anglais culte.

limperatriceDepuis 2012, L’Impératrice sait se démarquer du reste du paysage musical français. Les six musiciens proposent un univers décalé, frais et élégant en mélangeant habilement la pop et le disco. Matahari est leur premier opus où les ballades suaves et dansantes sont ponctuées de sonorités électro et vintage.

Nostalgique et romantique mais jamais ringarde, l’atmosphère de ce disque n’est pas sans rappeler la « french touch » remarquable chez Air par exemple. L’album porte à merveille son titre : le mystère enveloppe toutes les compositions vaporeuses de ce beau Matahari !