lucky losersRoman adolescent à partir de 13 ans

En un an, le destin de Sean Kinsley a basculé : divorce de ses parents, déménagement en Bretagne et nouveau lycée. Mais, malgré ses peurs initiales, il s’est très vite fait des amis. Tout irait même pour le mieux s’il ne devait pas subir les attaques d’une bande de riches adolescents. Poussé à bout par une de leurs dernières provocations, notre héros décide, avec ses copains, de se lancer un défi fou: battre leurs prétentieux adversaires lors d’épreuves sportives.

Sean était loin de se douter que ce pari dépasserait les simples limites du lycée. Et deviendrait une sorte de symbole des affrontements sociaux autour des plans de licenciement.

Plongez sans tarder dans ce roman d’apprentissage enlevé, drôle et profond. Au fil des pages, on découvre Sean et sa bande de copains, ces « lucky losers » qui se transcendent pour surpasser leurs ennemis. Tour à tour, on les admire, on les plaint, on les soutient et surtout, on s’attache à eux.

A cette dimension initiatique se superpose tout un aspect « lutte sociale ». En effet, un plan de licenciement massif se dessine dans plusieurs entreprises du village. Une manière pour l’auteur d’aborder des thèmes comme le chômage, la précarité ou même le divorce. Mais, même si son propos se fait parfois grave, il conserve toujours une forme de joie dans la tempête et d’élégance face aux drames de la vie.

Bref, vous l’aurez compris : ce roman est une vraie réussite. Si vous êtes fans de comédies à l’anglaise ou si vous aimez les œuvres à la fois drôles et réfléchies, n’hésitez pas à l’emprunter !