Accéder au contenu Accéder à la recherche Accéder au menu principal

Albums

monileUne petite fille nous convie sur son île. Une île extraordinaire, ouverte à tous ceux qui le souhaitent. S’ils sont dotés de ce supplément d’âme. De cette fantaisie qui illumine le quotidien. De ce côté rêveur qui permet d’inventer les plus belles histoires. Celles qui nous bercent, nous font voyager, nous embrassent ou nous élèvent.

Nous voici donc plongés dans un songe à la douceur. Où chaque page rime avec beauté imaginaire. La sobriété des mots, leur portée… Cette façon qu’ils ont de sonner et de nous montrer un infini de possibles. Que chacun peut filer à sa manière. L’éclat des illustrations. Le choix des couleurs. Les motifs délicats.

Ce tour sur l’île nous immerge dans un océan de poésie. Et nous rappelle à quel point il faut continuer de rêver. Envers et contre tout. Car rêver constitue une clé vers la liberté.

 

lechantdesroncesAprès la publication de sa trilogie Grisha et de sa duologie Six of Crow, Leigh Bardugo nous plonge à nouveau dans le Grishaverse.

En reprenant le genre du conte, et en s’appropriant plusieurs histoires traditionnelles - Hansel et Gretel, Casse-noisette, le Bonhomme de pain d’épice ou la Petite Sirène – l’autrice nous propose une mythologie de l’univers dépeint dans ses précédents romans.

Le Chant des ronces est un recueil aussi agréable à lire que beau : tout au long des pages se déploient les extraordinaires illustrations de Sara Kipin. Laissez-vous entrainer dans cet univers magique  où les apparences sont souvent trompeuses !

 A dévorer cet été !

 

sagesseducolibriAlbum à partir de 5 ans.

« Dans un pays très lointain,

Sous une épaisse canopée,

Vivaient les plus beaux oiseaux

Qu’on aurait pu imaginer. »

Parmi eux, se trouvait un minuscule colibri.

Un jour, un incendie ravage la forêt. Tous les animaux assistent impuissants au désastre. Quand le colibri commence à déverser quelques gouttes d’eau sur le feu, tous se moquent de lui. A leurs railleries, il répond toujours : « Je fais ma part, je fais ma part. » Jusqu’à ce que, finalement, tous se mettent à suivre son exemple…Et…

En ces temps de questionnements, notamment autour de l’écologie, cet album souligne à quel point chacune de nos initiatives personnelles peut avoir des répercussions importantes. Seules nos volontés pourront changer le monde.

Ce conte philosophique s’accompagne de magnifiques illustrations. On a l’impression que ses images en dentelle colorée prennent vie sous nos yeux émerveillés.

Bref, vous l’aurez compris : découvrez sans tarder cet ouvrage ! Non seulement pour sa beauté. Mais aussi pour son texte, à la fois simple et percutant.

 

 

livredesmetiersimaginairesEst-ce que vous avez déjà rêvé d’exercer la jolie profession d’équilibreuse de cœurs ? Ou celle de symphoniste de gouttes de pluie ? Ou celle de peintre de poissons de couleurs ?

Au fil des pages, tout un horizon de métiers imaginaires s’ouvre à vous. Des métiers susceptibles d’insuffler de la poésie à tous nos ordinaires.

On se perd dans des nuages de mots. On se voit ranger les étoiles. On parle aux arbres. On se sait humain mais on se découvre capable de tous les possibles. L’espace-temps de cet album dont la beauté du langage répond à celle des images.

Bref, vous l’aurez compris : le livre des métiers imaginaires appartient à la catégorie de ces ouvrages qui font rêver les petits comme les grands. Et qui sait ? Peut-être qu’un jour, ces métiers imaginaires, nous les inventerons.

 

 

ourstransparentAlbum à partir de 5 ans.

 « Là où ne vivait personne

 Il y avait un ours.

 Il était transparent.

 Autour de lui tout était gris.

 Certains jours, il se sentait gris aussi. »

 Mais, un matin, quelqu’un vient s’installer juste à côté de chez lui. Il s’agit de Mme Odette. Dans ce monde du silence terne, elle introduit des bruits, des couleurs, des sensations. Comme si la vie pouvait enfin palpiter dans cet endroit jusqu’alors oublié. Monsieur Ours ne semble pas aimer ces changements. Et si pourtant il trouvait là un moyen de ne plus être transparent ?

Sur le thème de la rencontre et de l’ouverture déjà maintes fois abordé, Cécile Metzger apporte son regard sensible et toute sa poésie. On se perd dans ses dessins délicats. Et qui savent si bien exprimer ce que les mots ne disent pas. Ces chamboulements intimes. Ces tressaillements de nos êtres qui respirent enfin et comprennent à quel point l’existence peut se parer de beauté. 

Bref, un petit bijou à découvrir absolument !