lesgrandsgarconspleurentaussiAlbum à partir de 5 ans.

Les garçons ne pleurent pas.

Les garçons n’ont pas le droit de pleurer.

Les grands garçons encore moins.

Comme si les larmes étaient l’aveu d’une faiblesse qu’ils ne pouvaient se permettre.

Cet album s’attaque justement à cette idée encore ancrée dans certains esprits.

C’est le premier jour de Tom dans sa nouvelle école. Il a peur. De cet inconnu qui l’attend. De ces autres à découvrir. Face à son angoisse palpable, son père tente de le rassurer « Les grands garçons ne pleurent pas. Sur le chemin, ces mots tournent dans la tête de Tom. Comme une ritournelle sans cesse contredite par les rencontres qu’il fait.

Un pêcheur en larmes au moment des adieux. Avant un long voyage. Un joueur de harpe ému par sa musique. Des poètes retournés par leurs vers. Des soldats. Des passants. Un boulanger. Des amoureux…

Autant de grands garçons qui laissent libre cours à leurs émotions. Autant d’étapes qui montrent à notre héros que son père n’a sans doute pas raison. Vient l’école. Puis, le retour à la maison. Et cette fin si pleine de sens…

Voilà le genre d’albums que j’affectionne tout particulièrement.

Parce qu’il délivre un message important tout en nous plongeant dans une jolie histoire.

Parce que les dessins sont d’une grande douceur.

Parce que les émotions des uns et des autres affleurent.

Parce qu’en peu de mots, l’essentiel est dit.

Les grands garçons pleurent aussi.